fbpx

CONNAIS-TU ? Le gardien buteur…

 dans Un monde de foot

Marquer et ne pas prendre de buts, c’est la recette de la victoire au football. L’attaquant se charge en général du premier objectif, le gardien de but gère le second. Rogerio Ceni, lui, faisait les deux à la fois…

Rogerio Ceni, gardien de but brésilien de São Paulo, a marqué l’histoire du football. Comment ? En inscrivant 132 buts pendant sa carrière ! Un record mondial pour un gardien. Quel personnage ! Il frappait les penaltys et les coups francs, il était capitaine et participait au jeu.

 » Au début de sa carrière,

le Brésilien est maladroit avec ses pieds

et laisse même tirer les six mètres à ses coéquipiers… »

En 2005, il réalise une saison incroyable qui pourrait rendre jaloux n’importe quel attaquant de football. Il termine meilleur buteur du club avec 21 buts (11 coups francs et 10 penaltys) et réalise le triplé Championnat Paulista, Copa Libertadores (l’équivalent de la Ligue des champions en Amérique du sud) et le Mondial des clubs. Cette dernière compétition oppose chaque club vainqueur de la coupe de son continent pour désigner le club champion du monde…

En finale, São Paulo joue contre Liverpool, et Rogerio Ceni va encore être décisif sur un coup franc. Mais cette fois, en tant que gardien de but face à Steven Gerrard… Il décide de décaler son mur pour voir le départ du ballon, on le prend pour un fou. Mais, une fois de plus, il a raison, il stoppe le magnifique tir de la star anglaise, São Paulo remporte le match 1 à 0 !

Avec 1238 matchs joués avec le club de São Paulo, il détient le record du plus grand nombre de matchs disputés pour un seul et unique club. À la fin de sa carrière, en hommage à cet immense gardien-joueur surnommé à São Paulo « nosso Pelé » (notre Pelé), le club décide que le numéro 1 de l’équipe ne sera plus jamais porté.

Le bonus de PP l’ancien :  » Le travail finit toujours par payer. Avant et après chaque entraînement, il s’entraîne à frapper des coups francs sans relâche. Il deviendra un redoutable tireur de coups de pied arrêtés.  »

Par Franck Paquet-Durand

©DR / Journal Petit Pont / journalpetitpont.fr

Recommended Posts
Showing 2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0