CONNAIS-TU ? LES POTEAUX CARRÉS…

 dans Un monde de foot

Le 12 mai 1976, la finale de la plus prestigieuse des coupes d’Europe, celle des champions, oppose le Bayern de Muniche à une équipe française : l’AS Saint-Étienne, l’équipe de tous les Français, surnommée les Verts.
Dans les années 70, une équipe tout de vert vêtu est adorée par les Français. Vert comme la couleur de l’espoir, celui de remporter enfin une coupe d’Europe qui manque cruellement au foot français… En plus de pratiquer un jeu offensif et spectaculaire, Saint-Étienne redonne le goût de la victoire dans l’Hexagone (la France) à un peuple qui n’y croyait plus après les échecs des quatre dernières coupes du monde (pas qualifié en 1962, 1970 et 1974, puis éliminé au 1er tour en 1966). Après un parcours exceptionnel face aux grandes équipes européennes de l’époque (Glasgow Rangers, Dynamo Kiev, PSV Eindhoven…), les Verts atteignent la finale. Elle se jouera contre le Bayern de Beckenbauer, champion en titre. Sans complexe, face à l’ogre allemand, les Stéphanois dominent la rencontre, allant même frapper deux fois sur les poteaux carrés du stade d’Hampden Park en Écosse. Et oui, l’une des particularités de ce stade était ces buts aux poteaux carrés. Aujourd’hui encore, on se demande si la balle ne serait pas retombée derrière la ligne de but avec des poteaux arrondis… On ne le saura jamais et, pour la petite histoire, le Bayern finira par l’emporter 1 à 0.

Par Franck Paquet-Durand ©DR

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0