Grise mine et Griezmann…

 dans Un monde de foot

Le football tient parfois à peu de choses. Une action dès les premières minutes aurait pu changer le film du match. Il s’agit de cette passe lumineuse de Dimitri Payet pour Germain qui manque son face à face… L’OM aurait pu mener 1 à 0 et contraindre l’Atletico à se découvrir. Au lieu de ça, c’est le temps qui se couvrait et la rencontre qui s’assombrissait pour les supporters français.

Capable à lui seul dernièrement d’illuminer un match, Dimitri Payet se blessait. L’OM avait pourtant revêtu son habit de lumière, celui qui lui va si bien sur la scène européenne, mais cette fois il sera sans paillette… En pleurs, sous le feu des projecteurs, le capitaine marseillais devait quitter ses coéquipiers, réconforté au passage par Griezmann, son adversaire d’un soir.

Si l’OM faisait grise mine, l’Atletico lui avait Griezmann. L’attaquant français, actuellement au zénith de sa carrière, éclairait la partie en réussissant brillamment ses deux face à face… 2 à 0, puis finalement 3 à 0. L’OM a certes chuté en finale, mais ses coups d’éclats en coupe d’Europe ont mis le football français en lumière.

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0