fbpx

TABLEAU NOIR : Un tir pour marquer les esprits

 dans Tableau Noir (technique)

Savoir frapper dans un ballon est indispensable pour bien jouer au foot. Ce geste qui nous semble naturel dès le plus jeune âge n’est en réalité pas si facile que ça à maîtriser. Quand on est tout petit, taper dans un ballon et le voir rouler suffit à notre bonheur… On utilise d’ailleurs souvent le pointu pour le faire. Mais ensuite les choses se compliquent. On s’inscrit dans un club de foot et, là, on souhaite que nos tirs  soient précis, puissants, en l’air, à raz de terre, avec un effet… À ce moment là, il faut s’entraîner et travailler les différentes techniques de tir. Les trois principales sont la frappe puissante, la placée et l’enroulée.

Pour un tir puissant, il faut utiliser le dessus de ton pied à l’endroit où se trouvent tes lacets. Ta jambe d’appui, celle qui ne te sert pas à frapper, doit se trouver à côté du ballon et être tournée vers l’endroit que tu vises. Au moment de la frappe, il faut que tes orteils soient pointés vers le sol. Quand le ballon est frappé, poursuis le mouvement de ta jambe en direction du tir. Enfin, si tu penches ton corps en arrière pour frapper, le ballon ira plus haut ; si ton corps reste droit le ballon ira au ras du sol ou à mi-hauteur.

Pour un tir précis, c’est l’intérieur du pied qui est utilisé, comme pour faire une passe, on parle alors du fameux « plat du pied ». Il est donc conseillé d’effectuer un intérieur du pied lorsque tu es proche du but, pour un face à face avec le gardien.

Pour un tir enroulé (avec de l’effet) tu dois frapper avec l’intérieur de ton pied légèrement tourné vers l’avant. La surface de contact se situe entre le devant de l’intérieur près du gros orteil et le début du coup de pied (le dessus de la chaussure avant les lacets). Cette façon de frapper mélange puissance et précision.

Le conseil de PP l’ancien : « Pour envoyer le ballon loin, saute vers la fin de ta frappe, ton tir sera alors plus puissant. Il existe plein d’autres styles de frappe, ma préférée, c’est la balle piquée ou la pichenette. Il suffit de passer le bout de la chaussure sous le ballon (au-dessus des orteils et juste avant le début des lacets), en bloquant son pied juste après le tir. Le gardien sera surpris de voir monter la balle d’un coup juste au-dessus de lui et retomber dans son but… »

Par Franck Paquet-Durand.

© Journal Petit Pont

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0