fbpx

LEGENDE : Diego Maradona, le joueur 10/10

 dans Légende
X comme le 10 en chiffre romain. Si Rome est célèbre pour son empire, Naples a quant à elle marqué l’histoire du football grâce à ce joueur considéré comme un dieu… Le « X », Diego Maradona aurait pu le porter sur son maillot, tellement il était inqualifiable.

I – Quand on demande à un enfant qui joue au foot ce qu’il aimerait faire plus tard, il répond souvent footballeur professionnel. Lui, à 12 ans, il dit à des journalistes : « Je veux jouer avec l’Argentine et gagner la Coupe du monde ». Il le fera en 1986 !

II – Le 9 octobre 1980, Maradona et Argentinos Juniors affrontent Boca Juniors. Hugo Gatti, le gardien de Boca, déclare avant le match : « Maradona ? C’est un petit gros qui joue très bien au football. » Quelle erreur ! Diego n’a que 20 ans mais promet au gardien de faire trembler deux fois ses filets pour son manque de respect. Puis, quelques minutes avant la rencontre, il croise le gardien et lui dit qu’il va finalement lui planter 4 buts… Il va réussir son pari ! Boca rêve alors de recruter cette pépite.

III – Maradona ne joue qu’une saison dans le club mythique de Boca Juniors. Pourtant, si les supporters de la Bombonera, stade de Boca, ne devaient retenir qu’un joueur ce serait lui. Avec 28 buts en 40 matchs, il offre le titre de champion d’Argentine à sa nouvelle équipe aux dépends du rival historique, River Plate. Pour Diego,« Gagner contre River Plate, c’est comme le baiser d’une mère au réveil. »
IV – En Espagne, championnat considéré comme le plus technique, le seul moyen qu’on ait trouvé pour le stopper sur le terrain quand il jouait au Barça, c’est lui casser la cheville ! Il reviendra encore plus fort. Lionel Messi avoue :

Je peux jouer pendant des millions d’années, je ne me rapprocherai pas pour autant de Maradona. »

V – En quart de finale de la Coupe du monde en 1986, face à l’Angleterre, avec 2 buts, il entre deux fois dans l’histoire en trois minutes… Le premier, il l’inscrit de la main, tout le monde crie alors au scandale.
Le second pour calmer l’indignation, il le marque en dribblant toute l’équipe d’Angleterre, histoire de s’excuser de son mauvais geste… Le premier but sera surnommé la Main de dieu, le suivant est considéré comme le plus beau de l’histoire de la Coupe du monde !

VI – La Coupe du monde de 1986, il la gagne à lui tout seul. 5 passes décisives + 5 buts = un vrai numéro 10 ! Zinedine Zidane se souvient :

L‘année 1986 est gravée dans ma mémoire pour toujours. C’était géant ! Le meilleur football auquel j’ai pu assister de toute ma vie. »

VII – En signant à Naples au Napoli SSC, il permet au petit club du sud de l’Italie qui lutte tous les ans pour éviter la relégation de devenir un grand club italien. Il y remporte là-bas deux titres de champion d’Italie et une coupe d’Europe !
VIII – Partout où il est passé, les stades se remplissaient bien avant le match pour ne pas manquer son échauffement. Un régal pour les yeux. Michel Platini confirme :

Ce que Zidane fait avec un ballon Maradona le faisait avec une orange. »

 

IX – Si le Brésil est la meilleure nation du football, alors Maradona est le plus Brésilien des Argentins ! Ronaldinho dit à propos de Maradona : « Diego a toujours été mon idole. »

X – En 1990, la Coupe du monde se déroule en Italie. L’Argentine de Maradona se retrouve en quart de finale face à l’Italie, au stade San Paolo à Naples… Les Napolitains supportent Diego plutôt que leur pays. Du jamais vu ! Si Naples est l’Italie, Maradona est Naples… L’Argentine élimine l’Italie.

Par Franck Paquet-Durand
Article extrait du numéro 102 de Petit Pont, le 1er hebdo foot pour les 6-13 ans
© DR / Journal Petit Pont
infos et abonnement : journalpetitpont.fr

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0