fbpx

LEGENDE : RIQUELME, LE MENEUR DE JEU PAR EXCELLENCE

 dans Légende

Juan Roman Riquelme, soit vous ne le connaissez pas, soit vous l’adorez. Il a fait l’essentiel de sa carrière en Argentine, ceux qui ont eu la chance de le voir jouer savent qu’il faisait partie des plus grands meneurs de jeu de l’histoire du beau football.

Rares sont les joueurs qui peuvent aussi bien incarner le poste de meneur de jeu et son fameux numéro 10 dans le dos de Juan Riquelme. Ce footballeur qui a la lourde responsabilité de mener l’équipe, d’éclairer le jeu et de faire jouer les autres.

Créatif, technique, intelligent, il peut en un geste, un contrôle, une passe, une frappe, changer le cours du match. Certes, il n’est pas le plus combatif, il aime avoir le ballon entre les pieds, mais on le pardonne souvent, conscient de ce qu’il peut apporter à tout moment.
http://fautetactique.com/wp-content/uploads/2014/07/Riquelme.jpgDoté de qualités individuelles hors normes, il est là pour faire briller le collectif. Il demande toujours le ballon, mais c’est pour mieux vous le redonner. Il ressent souvent plus de plaisir à réaliser une passe décisive qu’à marquer un but.

Ainsi, lorsque l’équipe est en difficulté, dominée par l’adversaire, on s’en remet à lui, on lui jette des regards sur le terrain qui en disent long… « STP, fais quelque chose, sort nous de là ! ».

Et aussitôt la magie opère, une situation anodine se transforme en une occasion décisive grâce à un éclair de génie : une feinte, un dribble, une passe millimétrée que personne n’avait vu venir, menant son équipe vers la victoire. Avec lui, les choses les plus compliquées paraissent aux yeux des spectateurs si faciles.

Mais ne vous détrompez pas, il n’est pas aisé pour tout le monde de réussir de telles prouesses ! Johan Cruyff disait à ce sujet : « Le foot est un jeu simple, mais il est extrêmement difficile de jouer simplement. »

Riquelme était tout ça à la fois.

https://www.fcbarcelonanoticias.com/uploads/s1/11/77/71/4/riquelme-leomessi2.jpeg

Un seul regret : le Barça, le temple du beau jeu, avait décelé son talent, malheureusement, Louis Van Gaal, son entraineur, le fera jouer sur le coté gauche. Quel gâchis de brimer un artiste comme qui lui qui devrait toujours être au centre des débats.

Libre comme sur le terrain, il décide de retourner chez lui en Argentine et jouer pour les deux clubs de sa vie, les mêmes que Diego Maradona, Argentinos Juniors et Boca Juniors. Pour les supporters de la Bombonera (« la Boite à bonbons »), le stade de Boca, rien n’est plus délicieux que le toucher de balle de Juan Roman Riquelme.

Danielle De Rossi, joueur italien de légende parti finir sa carrière à Boca, rend un très bel hommage à celui qui a cessé le foot en 2015. Car pour un numéro 10, il n’y a pas de plus beaux compliments que ceux d’un milieu récupérateur courant aux quatre coins du terrain pour reprendre le ballon :


« Riquelme, c’est l’un de mes joueurs favoris. Dans son rôle, à part Inesta, c’est le joueur le plus technique.
Nous avons affaire à l’un des meilleurs meneurs de jeu de tous les temps.
Notre jeu est différent, mais je l’admire beaucoup. C’est un exemple. J’ai un groupe WhatsApp avec des amis où nous ne parlons que des milieux de terrain.
Riquelme est notre photo de profil. »

Nul doute, Riquelme est le portrait parfait du numéro 10.

par Franck Paquet-Durand

©DR / Journal Petit Pont
Infos & abonnement : journalpetitpont.fr

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0