fbpx

”YAYA TOURÉ, l’académicien du football”

 dans Légende

Formé dans une académie en Côte d’Ivoire, Yaya Touré a marqué le football de son empreinte. Un joueur complet et unique à la fois, capable de tout faire sur un terrain. Un maître à jouer et un modèle du genre…

Au début des années 2000, en Côte d’Ivoire, une académie de football fait des miracles. Une « école de foot » créée par un entraîneur français du nom de Jean-Marc Guillou. De cette académie sortent les meilleurs joueurs ivoiriens de l’histoire du pays : Eboué, Gervinho, Kalou, les frères Kolo et Yaya Touré…

Lorsque Yaya finit sa formation, il quitte l’Afrique et part à la conquête de l’Europe (Belgique, Ukraine, Grèce, France, Espagne et Angleterre).

En parallèle, avec la sélection de la Côte d’Ivoire et ses anciens compères de l’Académie, il permet à son pays d’accéder en 2006 à la première Coupe du monde de son histoire. Malgré une belle équipe, les Ivoiriens ne créent pas l’exploit tombant dans le « groupe de la mort » avec la Hollande, l’Argentine et la Serbie.

Lors de la Coupe du monde 2010, ils échouent, cette fois, en poules face au Brésil et au Portugal…

En 2014, lorsque le tirage est plus clément, l’équipe est vieillissante et ne parvient pas à tirer son épingle du jeu face aux Grecs et aux Colombiens.

C’est finalement en Afrique qu’il va briller avec son équipe nationale : finaliste en 2006 et 2007 de la coupe d’Afrique (CAN). Il accède enfin au bonheur en 2015 en battant le Ghana, remportant son premier trophée avec les « Éléphants ».Yaya Touré soulève le trophée de la Coupe d'Afrique des nations le 8 février 2015 au Ghana.KHALED DESOUKI / AFP

Si son palmarès n’est pas glorieux en sélection, il n’a, en revanche, rien à envier en club…

Après un passage à Monaco, il remporte avec le FC Barcelone un sextuplé en 2009 : Ligue des champions, championnat d’Espagne, coupe d’Espagne, Coupe du monde des clubs, Supercoupe d’Espagne et Supercoupe de l’UEFA !

La machine est lancée…

et semble inarrêtable, à l’image de ses longues et belles enjambées balle au pied.

Ce milieu de terrain « box to box » est capable d’effectuer des courses depuis son camp jusqu’au but adverse, ce qui lui a valu les surnoms de « train humain » ou de « colosse ».

Il est doté d’une excellente vision du jeu, d’une frappe de balle redoutable et de qualités athlétiques hors du commun. Il défend aussi bien qu’il attaque. C’est le milieu de terrain complet et idéal.

En 2010, il quitte le Barça pour Manchester City où il est considéré comme une véritable légende. Capitaine des « Cityzens », quand il est bon, l’équipe l’est aussi, lorsqu’il est dans un mauvais jour, il en va de même pour son équipe.

Avec lui, Manchester City remporte trois fois la Premier League et devient l’un des meilleurs clubs anglais.

Yaya Touré était le joyau de cette génération dorée d’Ivoiriens de l’académie de l’ASEC Mimosas. Un joueur précieux qui a été quatre fois de suite Ballon d’or africain et nommé aussi dans la liste des 20 meilleurs joueurs du monde pour le Ballon d’or en 2009, 2012, 2014 et 2015.

Article extrait du numéro 127 de Petit Pont, le 1er hebdo foot pour les 6-13 ans
© DR / Journal Petit Pont
Infos et abonnement : journalpetitpont.fr

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0